25.5 C
Lyon
AccueilSociétél'Unef regrette qu'il soit réservé uniquement aux jeunes de 18 ans

l’Unef regrette qu’il soit réservé uniquement aux jeunes de 18 ans

Pour le vice-président du syndicat étudiant, le chèque de 300 euros devraient être versé à tous les étudiants. « Avec des universités fermées depuis plusieurs mois, la culture est aussi un outil pour rompre l’isolement », défend Antoine Liénard.

Article rédigé par

Publié le 21/05/2021 17:26

Mis à jour le 21/05/2021 17:54

Temps de lecture : 1 min.

Expérimenté depuis deux ans dans 14 départements, le Pass culture se généralise à toute la France vendredi 21 mai. Tous les jeunes de 18 ans vont bénéficier de cette enveloppe de 300 euros à utiliser dans les lieux culturels. L’Unef attendait plus : « En tant que syndicat étudiant, on regrette que le Pass culture ne soit limité qu’aux jeunes de 18 ans et pas étendu à une tranche d’âge beaucoup plus importante », déclare, sur franceinfo, le vice-président, Antoine Liénard. Il se satisfait tout de même que ce chèque soit accordé « sans condition de ressources ». 

Pour Antoine Liénard, le besoin d’accès à la culture est d’autant plus pressant dans le contexte sanitaire actuel. « Avec des universités fermées depuis plusieurs mois, la culture est aussi un outil pour rompre l’isolement. » En temps normal, selon lui, l’université est censée « ouvrir à d’autres horizons culturels ». « C’est pour ça que c’est une tranche d’âge charnière et qu’il est important de pouvoir bénéficier d’offres culturelles quand on est étudiant. »

Le vice-président de l’Unef estime par ailleurs que la politique culturelle à destination des jeunes ne doit pas se limiter à ce Pass culture. « Il faut aussi financer les associations qui font vivre la culture, que ce soit dans les universités ou dans les quartiers ». Ces associations « présentes sur les sites d’enseignement supérieur pour proposer des éléments culturels » aux étudiants « souffrent d’un gros problème de financement », selon Antoine Liénard. « Et là, avec la crise Covid et l’absence d’activité sur les universités, elles en souffrent d’autant plus », déplore-t-il.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

ARTICLES CONNEXES

Les plus populaires