17 C
Lyon
AccueilSociététout savoir sur les vaccins, la prise de rendez-vous, les doses et...

tout savoir sur les vaccins, la prise de rendez-vous, les doses et le calendrier de vaccination

Pour savoir si vous êtes éligible à la vaccination, vous pouvez faire une simulation sur le site du gouvernement. La liste complète des publics concernés est disponible sur le site de l’Assurance-maladie. Vous pouvez également vous référer à cette page internet du ministère de la Santé.

Pour tous les adultes de 18 ans et plus, la prise de rendez-vous pour se faire vacciner sera possible à partir du 31 mai, soit deux semaines avant la date initialement prévue. Les professions prioritaires, dans le public ou le privé, dont les enseignants, policiers, gendarmes, caissières ou conducteurs de bus, seront éligibles à la vaccination sans conditions dès le lundi 24 mai. Par ailleurs, la vaccination est déjà ouverte à tous depuis le 12 mai, uniquement pour des créneaux disponibles la veille pour le lendemain, dans la mesure où des doses sont disponibles.

Elle était déjà ouverte depuis le 10 mai à toutes les personnes de plus de 50 ans, même sans comorbidité.

Les personnes majeures, qui ont moins de 50 ans, et qui présentent des comorbidités, comme l’obésité, l’hypertension, le diabète, une insuffisance rénale ou cardiaque, peuvent également être vaccinées. La liste des comorbidités est détaillée sur le site du ministère de la Santé. Cet élargissement concerne « quatre millions de Français fragiles », selon le ministre de la Santé Olivier Véran. Ils peuvent prendre rendez-vous auprès d’un centre de vaccination et recevront les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna, a précisé la direction générale de la santé.

Il en va de même pour les personnes vulnérables à très haut risque de forme grave de plus de 16 ans. Cette catégorie concerne les patients sous chimiothérapie, ceux atteints de maladies rénales chroniques sévères, les transplantés d’organes, les personnes atteintes de trisomie 21 ou de certaines maladies rares, les patients atteints d’au moins deux insuffisances d’organes. La liste complète est disponible là aussi sur le site du ministère. La vaccination est aussi possible à partir de 16 ans pour les proches des personnes « en situation d’immunodépression sévère”.

Depuis le 3 avril, la vaccination a également été élargie aux femmes enceintes à partir du deuxième trimestre, a fait savoir la direction générale de la santé dans une note (en PDF). Peuvent également se faire vacciner les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, quand elles sont hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) ou en foyers d’accueil médicalisés (FAM).

Dans plusieurs territoires d’outre-mer, la vaccination est déjà ouverte à toutes les personnes de plus de 18 ans, sans autre critère. Cet élargissement concerne la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna, a annoncé le ministère des Outre-mer, le 30 avril. A Mayotte, la vaccination est même ouverte à toutes les personnes de plus de 16 ans, sans autre critère. En Nouvelle-Calédonie, c’est également le cas depuis le 17 mai.

ARTICLES CONNEXES

Les plus populaires