17 C
Lyon
AccueilSociétéles régions veulent défendre leur langue

les régions veulent défendre leur langue

Publié le 29/05/2021 15:44

Mis à jour le 29/05/2021 19:19

FRANCE 3

Article rédigé par

L.Theodore, L.Ribes, D.Robert, M.Le Morvan –

France 3

France Télévisions

Plusieurs manifestations sont prévues samedi 29 mai pour défendre les langues régionales. Pour beaucoup, c’est une partie de notre patrimoine qu’il faut protéger mais le Conseil constitutionnel a émis des réserves quant à ce type d’enseignement.

Les affiches et les slogans de protestation sont prêts pour combattre ce qui est vécu comme une attaque contre les langues régionales. « On perd du patrimoine, on perd de l’histoire, et moi je dirais que l’on perd notre identité. Pour nous elle est double, occitane ou cantalienne, et française ! », regrette Jean-Pierre Malichier, président d’ACEOC.

Partout en France, la polémique enfle : le Conseil constitutionnel a remis en cause l’enseignement immersif, un principe de base dans une école occitane, où l’enseignement se fait exclusivement en occitan, de la maternelle au CM2. La censure du Conseil constitutionnel est vécue comme une attaque frontale. Pourtant, les demandes de renseignements et les inscriptions sont en nette progression. En quelques années, les effectifs ont doublé, signe du succès grandissant de ces méthodes d’enseignement.

À Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, une manifestation est prévue en tout début d’après-midi samedi 29 mai, pour défendre le breton. « Des milliers de défenseurs de la diversité linguistique sont attendus cette après-midi, ici, à Guingamp. Au départ, cela devait être une mobilisation festive (…) mais depuis une semaine, la mobilisation s’annonce clairement revendicative », explique Muriel Le Morvan, journaliste de France Télévisions.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

ARTICLES CONNEXES

Les plus populaires