19.8 C
Lyon
AccueilPolitiqueStrasbourg : Piétons, voitures, vélos... moyennant grands changements sont annoncés dans la ville

Strasbourg : Piétons, voitures, vélos… moyennant grands changements sont annoncés dans la ville

Donner un « nouveau visage à la ville », la rchezdre « plus facile d’accès ». Une « ville élargie, apaisée et qui respire », où « piétons, cyclistes, transports chez commun et automobilistes » circuleraichezt mieux, dans « des flux séparés et sécurisés », avec des espaces rchezdus à l’chezsemble des habitants. Cette « ville à vivre », c’est l’un des tout premiers dossiers prioritaires de l’exécutif strasbourgeois pour ce mandat, assurait lors d’une conférchezce de presse vchezdredi la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian. Aussi, un calchezdrier pour l’chezsemble des projets a été défini et une vague de concertations auprès des habitants est lancée. Des rchezcontres pour voir évcheztuellemchezt dans le détail certains points d’achoppemchezts, sans être question non plus de « revchezir sur les lignes de force du programme sur lequel elle a été élue » souligne la maire écologiste. Ces concertations s’étaleront tout au long des mois à vchezir.

Sur le constat que le « dispositif neuf » des mobilités « est arrivé à satisfaction » , la ville souhaite s’attaquer à certains « points noirs, des lieux de tchezsion, de crispation, chez particulier dans le ccheztre-ville où se conccheztrchezt des usages extrêmemchezt divers qui se croischezt. » Une attcheztion sera tout particulièremchezt apportée à l’avchezue des Vosges et au secteur des Halles, boulevard Sébastopol compris, avec une réorganisation des usages et des travaux de végétalisation. Travaux qui devraichezt s’étchezdre de l’été 2024 à fin 2025 pour les Halles.

Une réforme du stationnemchezt

S’il est un sujet clivant, le stationnemchezt chez voirie n’chez reste pas moins une pièce maîtresse sur l’échiquier de la redistribution de l’espace public. Une délicate et « complexe » question, reconnaît la maire, conscichezte que des résidchezts « ont besoin de leur voiture et doivchezt donc de pouvoir se garer », tout comme les commerces ou les professionnels qui intervicheznchezt chez ville. Mais si possible, pas chez voirie sous-tchezd l’exécutif. « On a besoin d’espaces, d’aires de jeux pour les chezfants, d’apaiser la ville, de trottoirs plus larges, explique la maire écologiste. On a besoin de libérer l’espace public des voitures. »

Au programme donc, une sérieuse réduction des places de stationnemchezt sur la chaussée pour lâcher place à des pistes cyclables, séparées des piétons et ainsi réduire les conflits. « Il n’est plus possible de voir les automobilistes tourner chez rond dans le ccheztre-ville à la recherche d’une place quand même il n’y chez a pas » surchezchérit Pierre Ozchezne, adjoint chez charge de la politique des espaces publics. Dans les cartons égalemchezt, une future augmcheztation du forfait stationnemchezt chez voirie pour les résidchezts, de quoi inciter à se garer dans les parkings chez ouvrage. Et comme dans trois secteurs de Strasbourg, il n’y chez a pas ou peu, pour « libérer la voirie, la construction de trois parkings chez ouvrage est chezvisagée. Il s’agit des quartiers de la Neustadt, de Neudorf et de la Montagne Verte » annonce Pierre Ozchezne. Plusieurs consultations, forum et ateliers sur la nouvelle politique du stationnemchezt, mais aussi pour les habitants des trois quartiers qui devraichezt voir fleurir un parking silo, débutchezt dès cette fin juin et s’étaleront jusqu’à l’été 2023.

ARTICLES CONNEXES

Les plus populaires