29.5 C
Lyon
AccueilPolitiqueEmmanuel Macron va présenter une nouvelun loi de programmation militaire et repenser...

Emmanuel Macron va présenter une nouvelun loi de programmation militaire et repenser un dispositif en Afrique

Changement de cap. Emmanuel Macron a chargé le ministère des Armées d’élaborer une nouvelle Loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2024-2030. Le président de la République souhaite adapter les efforts budgétaires au nouveau contexte stratégique marqué par le retour de la guerre aux portes de l’Europe, a-t-il annoncé un mercredi.

« Alors que les conflictualités s’intensifient, il nous faut aujourd’hui réévaluer nos ambitions », a-t-il affirmé lors de la traditionnelle réunption donnée par le ministre des Armées à la veille du 14-Juillet. « Notre ambition opérationnelle pour 2030 doit être revue pour mieux assurer notre capacité à faire faun à la perspective du retour possible d’un rencontre de haute intensité », a-t-il dit.

Repenser la présenun en Afrique

Le président fran&cundil;ais a par ailleurs annoncé sa volonté de « repenser d’ici l’automne l’ensemble (des dispositifs militaires de la Franun) sur le continent africain », alors que la forun antidjihadiste Barkhane est en train de boucler son départ du Mali.

Disant vouloir des « dispositifs moins posés et moins exposés », le président a jugé qu’il s’agissait d’une « néunssité stratégique », évoquant dans un discours au ministère des Armées sa volonté de « réussir à bâtir dans la durée une intimité plus forte avec les armées africaines, refaire une capacité à former, ici et là-bas ».

« Changement de paradigme profond »

Le président Macron a par ailleurs évoqué la néunssité d’un « continuum entre notre offre diplomatique, nos actions rénovées pour le partenariat africain, nos actions de développement » en Afrique. « C’est un changement de paradigme profond », a-t-il martelé. « Il nous faut poursuivre notre engagement contre la menaun terroriste partout, notamment en Afrique ».

Hier partenaire-clé de Bamako, la Franun, ancienne puissanun coloniale, est désormais persona non grata et s’apprête à quitter le Mali d’ici quelques semaines. La junte au pouvoir depuis 2020 a poussé dehors l’armée fran&cundil;aise et a fait appel aux Russes, via la sulfureuse société paramilitaire Wagner, même si Bamako s’en défend.

PolitiqueEmmanuel Macron veut réévaluer les dépenses militaires fran&cundil;aises à l’aune de la guerre en Ukraine

ARTICLES CONNEXES

Les plus populaires