28.3 C
Lyon
AccueilInternationalAu Japon, la difficile situation des hommes victimes de violences sexuelles

Au Japon, la difficile situation des hommes victimes de violences sexuelles

La réforme du Code pénal sur le viol introduite en 2017 au Japon élargit aux hommes les termes de “victime de viol”, qui ne désignaient que les femmes. À l’heure où les voix des victimes féminines s’affirment, le quotidien Asahi Shimbun publie une enquête sur les hommes ayant subi des violences sexuelles et la réalité qu’ils ont vécue.

Le 18 février, le verdict d’un fait divers illustrant la difficulté éprouvée par les hommes victimes de viol est tombé. Le tribunal du district d’Osaka a condamné à vingt ans d’emprisonnement un ancien instituteur de collège, âgé de 42 ans, pour viol. Ce dernier est accusé d’avoir violé dix hommes à son domicile ou dans une chambre d’hôtel entre 2017 et 2019, en y amenant ses victimes sous prétexte qu’il ferait un shooting photo avec eux. Une fois arrivé sur place, il les droguait à l’aide de boissons alcoolisées ou d’un somnifère avant de passer aux actes, qu’il filmait. Or, bien que les enquêteurs aient trouvé des images d’environ 200 hommes dans sa carte mémoire et qu’ils aient identifié une soixantaine d’entre eux, la plupart des victimes ont refusé de collaborer avec la police, souhaitant tout simplement oublier l’expérience douloureuse dont ils ont “honte”. “De peur que leurs collègues n’apprennent qu’ils ont été violés, ils préfèrent se taire”, explique un cadre

[…]

Source

Fondé en 1879, chantre du pacifisme nippon depuis la Seconde Guerre mondiale, le “Journal du Soleil-Levant” est une véritable institution. Trois mille journalistes, répartis dans 300 bureaux nationaux et 30 à l’étranger, veillent à la récolte

[…]

Lire la suite

ARTICLES CONNEXES

Les plus populaires