28.3 C
Lyon
AccueilSociétéles manifestants dénoncent le "laxisme" de la justice

les manifestants dénoncent le « laxisme » de la justice

Publié le 19/05/2021 20:57

Mis à jour le 19/05/2021 23:38

Article rédigé par

N.Perez, A.Tribouart, J-L.Cesco, M. Le Rue –

France 2

France Télévisions

Des milliers de policiers se sont rassemblés devant l’Assemblée nationale, mercredi 19 mai, deux semaines après le meurtre du brigadier Éric Masson à Avignon (Vaucluse). Les manifestants ont demandé des peines plus sévères à l’encontre de ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre.

Les syndicats de policiers ont réalisé une démonstration de force, avec des milliers de manifestants, mercredi 19 mai en début d’après-midi, devant l’Assemblée nationale (Paris). Pour la première fois, un ministre de l’Intérieur en exercice s’est joint à la mobilisation. Gérald Darmanin a été accueilli d’un côté par des sifflets, de l’autre par des encouragements. De nombreux responsables politiques, de droite comme de gauche, sont venus en soutien aux policiers. Tous ont rendu hommage à leurs deux collègues tués dans l’exercice de leur fonction, à Rambouillet (Yvelines) et à Avignon (Vaucluse). 

Les policiers sont venus demander des peines plus sévères pour ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre. « Il y a un écœurement, les collègues ont la foi pour aller travailler, mais parfois ils y vont la peur au ventre, parce qu’ils savent qu’ils ont des individus en face d’eux qui sont prêts à tout et rarement sanctionnés », explique Fabien Vanhemelryck, secrétaire général du syndicat Alliance. Dans l’hémicycle, le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, a répondu qu’il était dangereux d’opposer justice et police, et qu’ils étaient « dans la même barque républicaine ».

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

ARTICLES CONNEXES

Les plus populaires